Nombre total de pages vues

mardi 21 janvier 2014

Ma préférence...


Le cloître de Santa Chiara,   Pio Monte de la Misericordia



...Ce n'est pas le cloître de faïence...           ( ça se sent que j'ai passé tout 2013 avec Julien Clerc !! )

...de Santa Chiara, bien qu'il soit absolument magnifique, encore une fois. Encore une fois éblouie par la virtuosité de ces artistes, et le charme absolu de cette oasis de calme et de fraîcheur, au milieu de cette incroyable vitalité napolitaine :



Santa Chiara

Chaque banc est recouvert de carreaux représentant des scènes de la vie locale, c'est plein de détails craquants, j'ai un faible pour cette vue de la baie avec éruption du Vésuve : (et aussi je suis marquée par le tremblement de terre d'hier soir, 4,9 tout de même, ça fait bizarre ! )



Santa Chiara


Non, ma préférence absolue se niche au bout de la grouillante via dei Tribunali, la petite chapelle du Pio Monte de la Misericordia, et son charmant musée, que nous arpentons en attendant qu'un groupe finisse d' admirer l'objet de notre visite. Du musée, on peut en avoir un petit aperçu à travers la loggia  des notables, mais interdit de photographier, j'ai voulu le faire tout de même, j'ai été punie, ma photo est ratée...




Mais en voici une bonne, et puis assez de littérature, c'est un peu comme " la ronde de nuit ", il faut juste regarder, et s'abîmer dans ce chef-d'oeuvre, d'ailleurs on peut s'asseoir, et  contempler, et c'est  ce que font les gens :




Le Caravage         Les Sept Oeuvres de Miséricorde  1607



 Et encore cette photo ne rend pas justice à ce grand chef-d'oeuvre, cette incroyable composition en S, ces personnages qui incarnent chacun une des oeuvres de miséricorde, mais aussi ceux qui sont à moitié cachés, les anges enlacés, les doigts de pied du cadavre, la superbe anatomie du premier plan, et ce qui se passe dans l'ombre derrière,  de près c'est magnifiquement, génialement peint ( j'ai lu quelque part que Caravage peignait directement, sans dessin préalable, ça ne m'étonne pas ( mais je ne peux citer mes sources ) de loin...clignez des yeux, l'équilibre est parfait, et ce S...

Dans l'église il y a d'autres retables, 6 ou 8, je ne me rappelle plus, qui ne sont pas des plus mauvais ( la déposition de Luca Giordano, entre autres ) mais on ne voit que ce bandit de Caravage, qui vous vole le coeur et l'âme.



C'est bien ce que fait cette ville, d'ailleurs, au long de ces ruelles, d'échoppes en églises, de Vierges en  têtes de mort, ici même les tags sont beaux, elle vous prend le coeur par son charme, sa joie et sa beauté, sa laideur et sa vitalité, les ordures et les merveilles , la gentillesse de ses habitants et la Camorra, tout cela aussi inextricablement mêlé que la circulation...

                  ...écoute, une voix chante dans le soir,  " Addio, mia bella Napoli "...








   









L'après-midi via Toledo, la tête tournée par les multiples boutiques, plus excitantes les unes que les autres, j'ai raté la Galleria di Palazzo Zevallos Stigliano, où s' expose le troisième Caravage de Naples,  "le martyre de Ste Ursule" ! Tant mieux, je reviendrai à Napoli !!!


1 commentaire:

  1. "Le Caravage"...on ne se lasse jamais d'une telle splendeur ....lumière et noirceur réunies ...sur la peinture ou sur nos âmes ?....Napoli et son délire , Napoli et ses merveilles , explosée en plein soleil ou ombre fraiche des ruelles, linge aux fenêtres et balcons décorés d'un écran de vert...L'Italie et sa magie, décidément on a toujours envie d'y revenir ! Quand à votre lumière à vous , malgrés les gros nuages de ces derniers jours ( ou peut être grâce..) elle resplendit même en hiver ! a bientôt de vous lire ici ou ailleurs de vous revoir ! mimi ( tendresse aux deux princesses de votre cœur !)

    RépondreSupprimer

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!