Nombre total de pages vues

lundi 17 mars 2014

Barbizon, un rêve de printemps

Dans le village   photo Solvej


Musée Départemental de l'Ecole de Barbizon / Maison-Atelier de J.F. Millet         


C'est par un soleil radieux que je réalise (enfin ! ) le voyage à Barbizon dont je rêvais depuis si longtemps...S' il est des désirs profonds qu'il faut garder en l'état, de peur de les détruire, celui-là s'est révélé plus beau encore que je ne l'avais imaginé. 
                     Il faut dire que déjà, le lieu est enchanteur, surtout dans ce début de printemps rempli de promesses, et vide de touristes ( choisir impérativement un jour de semaine, je pense ) Simplement se promener dans ce charmant village est  un véritable bonheur.  L'auberge Ganne, puisque c'était son nom, est restée l'endroit ravissant qui accueillait les collègues du 19ème siècle, venus en train de Paris se frotter à la belle nature.



La cuisine de l'auberge    photo Solvej


 Sur les murs de cet établissement béni, les rapins désargentés, pour payer leur écot, ont laissé des traces plus enchanteresses les unes que les autres.

Intérieur de l'auberge     photo Solvej
Intérieur de l'auberge     photo Solvej


Et comme les rapins en question s'appelaient Narcisse Diaz, Théodore Rousseau, pour les plus connus, on imagine sans peine que la déco est grandiose.


trompe-l'oeil attribué à Antoine Vollon      photo Solvej


Le musée lui-même est très joliment aménagé, dans les pièces de l'auberge, aux plafonds très bas et aux murs chaulés, pas de scénographie moderniste qui troublerait cette paisible atmosphère campagnarde, pas d'invention anachronique qui serait hors de propos : juste une jolie idée-hommage, les noms des peintres inscrits sur le petit escalier pentu qui mène à l'étage :


L'escalier     photo Solvej


Dans ce musée de rêve, je me régale de mes amours déjà cités, Rousseau, Diaz,Corot, Millet et de belles découvertes, Georges Gassies, Olivier de Penne, Alexandre Defaux et tant  d'autres que j'oublie sûrement.


Salle d'expo      photo Solvej




Le pavé de Chailly       Théodore Rousseau



Fleurs      Narcisse Diaz


Oui, j'ai oublié le magnifique Lavieille


Barbizon sous la neige     Eugène Lavieille

et l'excellent Luniot

Femme ramassant du bois dans une clairière      Edmond-Louis Luniot


Après cette parenthèse enchantée, le retour aux réalités modernes va être dur : dans la maison atelier de Jean-François Millet ( prononcer " Milet", il y tenait beaucoup ! ) un troupeau pépiant extrême oriental remplit tout l'espace ( déjà très chargé ! )


Intérieur de la Maison-Atelier de J.F.Millet     photo Jean-Louis Gautreau

Mais là aussi, le charme opère...Pour finir  sur une note un peu kitsch, mais si délicieuse, à l'image de cette délicieuse journée :
Mésanges sous la neige    Karl Bodmer

                   et, comme le dit la chanson :

" Une auberge à la lisière
D'la forêt de Fontainebleau
Là vont y manger du veau
Les peintres à la lisière.
Ces peintres de Barbizon
Ont des barbes de bisons."


et du talent à revendre !!!








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!