Nombre total de pages vues

jeudi 5 février 2015

Rome, unique objet de mon ressentiment ... et de mon amour !

Rome du 26 au 31/12/2014                       Vendredi :    Le Palazzo Doria Pamphilj




Palazzo Doria Pamphilj             plafond par P. di Cortone


Arriver à Rome avec un ciel outremer, c'est forcément grandiose. Ne perdons pas une minute, il y a tant de choses à voir, direction le premier "palazzo" magnifique que j'ai repéré sur Internet, le Doria Pamphilj, et ses Caravage, Titien, Raphael ...sans oublier Velasquez et l'extraordinaire portrait du Pape Innocent X ( qui a si bien inspiré F. Bacon ). Ce tableau remarquable est bien présenté, dans une petite salle " rien que pour lui", on peut lui faire révérence...mais c'est bien le seul !




D. Velasquez      Portrait du pape Innocent X



En effet, le palais est très riche, très beau, mais aussi très poussiéreux, l'éclairage est quasiment inexistant, c'est très "d'époque", mais pour les amateurs de peinture, c'est plutôt frustrant. Les tableaux sont accrochés à l'ancienne, très serrés, et souvent très hauts...je regrette mes jumelles ! "Ma" ravissante Salomé de Titien est accrochée si haut que je ne peux distinguer la touche du Maître, même en grimpant sur les marches qui sont en-dessous. 



Titien  Salomé avec la tête de St Jean Baptiste







Bien sûr, la collection est très riche  ( au hasard des murs : Jeanne d'Aragon de Raphael, les usuriers de Quentin Massys, un très beau Le Lorrain et un ravissant Dürer, un hiver de Brueghel et un paradis de J.Bassano, Paris Bordon, Sofonisba, et deux moins connus ( de moi ! ) Endymion endormi de Guercino, ah !! j'adore et Simone Cantarini, magnifique composition du " repos pendant la fuite en Egypte " )   ...   mais, by the way, où est-il celui de Caravage avec son âne à l'oeil de velours ? 

" Ah , je le vois !  " crie-je en entrant dans la nième salle : RRRAAAHHH ! C'est une PHOTO ! Il est en déplacement...J'enrage. La bouleversante Maddalena ( authentique, elle) et le coquin St Jean Baptiste (St Jean Baptiste , mon oeil ! ) ne me font pas décolérer.

J'achète des cartes postales en ronchonnant.



Caravage   Le repos pendant la fuite en Egypte




Comme c'est notre premier jour et que le grand symbole de Rome c'est la fontaine de Trevi, ( et qu'il nous faut jeter une petite pièce si nous voulons revenir ! ) nous décidons de pousser jusque là, ce n'est pas loin. Tout le monde (et il y en a, du monde ! ce n'est pas comme à Napoli où il n'y avait qu'un rat (mort) dans la rue le 26 Décembre ) a eu la même idée.



La fontaine de Trevi ...   " lavori in corso "!


Ha ha, ça valait le coup !! O Marcello, et la belle Anita, où êtes vous...( d'ailleurs la sublime suédoise a rejoint les anges peu de temps après ; le dépit, sans doute )  Nous traversons une sale passerelle métallique en troupeau . Je lance tout de même ma pièce...
Heureusement sur le chemin du retour, "Pavarotti "chante devant le Panthéon, et un cousin de Fumagalli nous fait bien rire Piazza Navona...et puis, un délicieux dîner à l'Hostaria Farnese, sympathique trattoria,et sa bouteille de Frascati,  achèvent  de nous remonter le moral.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!