Nombre total de pages vues

lundi 2 mars 2015

L' enfer du Vatican

Michel-Ange     Le jugement dernier



Lundi :  les Musées du Vatican, un peu de Rome Antique, Moïse et heureusement, Caravage



Vite, levés de bonne heure, partir pour notre "rendez-vous" au Vatican à 10 heures...La queue commence quasiment Place St Pierre ( pour ceux qui connaissent, ça doit bien faire un kilomètre ! ) Je blêmis..Heureusement, un homme badgé nous demande si nous avons nos billets ( oui ) et nous indique de doubler tout ça. Il fait un froid terrible, je plains les malheureux damnés qui, à mon avis, vont bien patienter deux heures serrés comme des harengs dans leur file.

Arrivés à la porte, il y a tout de même une queue pour les "élus". Sécurité. Sacs. Portique " aéroport".
Une autre queue pour changer le "voucher" en billet. Une autre queue re-sécurité. Encore une queue à l'escalator. C'est le RER à 7h du soir !


Je voudrais revoir la Chapelle Sixtine, vue il y a vingt ans, et surtout le Jugement dernier qui n'était pas nettoyé à l'époque.


Commence un interminable périple, avec des escaliers à monter, à descendre, des tours et détours et surtout, à peine moyen de s'arrêter, emportés que nous sommes par la foule...comme dans la chanson.
Pourtant le musée "moderne" recèle plein de choses intéressantes, Bacon, bien sûr, Chagall, Matisse, etc...et un magnifique Chabaud, une procession provençale qui me fait rêver au calme et à la solitude de mon château du Vaucluse...


Mais, enfin, nous "y" voilà : "andiammo, avanti", tiens je connais cet air, et de temps en temps aussi on nous rappelle que nous sommes dans une chapelle et on est prié de faire moins de bruit ! Alors on reste là, debout, le nez en l'air, sans bouger pour ne pas écraser les pieds des voisins, c'est impressionnant, oui, mais...pas moyen d'approcher du Jugement dernier, une fois de plus je regrette mes jumelles. Cela dit, ce tableau, même repeint, même lessivé, est extraordinaire.  Le bleu lapis-lazuli vous saute bien un peu à la figure, ( c'est toujours le même problème, le fond vient en avant, est-ce-que vraiment il n' y a que moi que cela gêne ? )  mais chaque personnage est peint avec une telle force, une telle conviction...on reste un bon moment et on ne se lasse pas. 

Bien sûr, il y a eu des glacis qui sont partis ( comparer avec les dessins préparatoires de M A ) mais il reste encore quelque chose ...



Michel-Ange      Le jugement dernier (détail )


J'ai envie de mettre, comme chez le Facteur Cheval, " travail d'un seul homme"...!



Dans les "chambres de Raphael ", il y a toujours aussi foule, mais au moins on peut approcher un peu plus des murs. Je suis heureuse d'avoir vu " l'école d'Athènes", qui me fascinait petite fille dans le grand Larousse de mon père.  ( je me disais " c'est quoi, cette école pleine de vieux messieurs barbus " )


Raphael   L' Ecole d' Athènes  (repro pas terrible, les couleurs sont très mal rendues...désolée, je n'ai pu trouver mieux !)


Et encore des kilomètres de couloirs bourrés d'objets d'art de toutes sortes, plus quelques vues enchanteresses sur de splendides jardins, mais il faudrait passer trois jours ici pour tout voir ! ( et encore ) Comme ce qui m'intéresse surtout c'est la peinture, direction la Pinacothèque.


Alors là, horreur ! Poussière, foule, éclairage zéro, des milliers de primitifs au touche-touche, il y avait sûrement des chefs-d'oeuvres,  mais je n'ai quasiment rien vu, heureusement à la fin il y a Caravage, c'est un grand tableau, donc on arrive à le voir, c'est cette incroyable " mise au tombeau" avec sa composition en courbe, quelle beauté....heureusement.




Caravage       La mise au tombeau



Vite, vite, fuyons cet enfer, mais où est la sortie, même les cartes postales sont horribles, après un escalier effroyable ( sans marches, des plans inclinés, plus casse-gueule tu meurs ) orné d'un kitschissime sapin mexicain ( ?) que les chinois photographient sous toutes les coutures, enfin le soleil et la liberté.


sortie du Musée du Vatican         photo Solvej



Le reste de la journée sera  promenade dans les vestiges antiques, évidemment le Colisée, c'est comme le Vatican, queue queue queue, le Forum, c'est tout aussi beau vu de dehors ( bon, mais je ne suis pas spécialiste de l'antiquité, c'est assez pour moi ) Le ravissant théâtre de Marcello, beaucoup moins fréquenté, suffit à mon bonheur.



Teatro de Marcello          photo Solvej


Non loin du Colisée nous allons jusqu'à la charmante église ( en haut d'un interminable escalier, mais oui, Rome, c'est des collines ) de St Pierre aux liens, qui conserve le redoutable Moïse de Michel-Ange, décidément, ce bonhomme...Respect !


La lumière dorée de fin d'après-midi console de tout.


vers la colonne Trajane            photo Solvej

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!