Nombre total de pages vues

jeudi 15 février 2018

Florence ,piano, pianissimo...

Florence du 26 au 30/12/2017                 Mardi : Duomo 1, Santa Croce 1, Museo dell Bargello




Duomo    Cathédrale Santa Maria del fiore   photo Solvej



                       Florence en gris ( le temps ), mais Florence en blanc et or, ma première impression...
En effet depuis la dernière fois, les monuments ont retrouvé leur splendeur initiale...Tiens, c'est quoi cette immense queue ? Ah, c'est pour entrer au Duomo. Bon, on verra plus tard. Le campanile, 414 marches, pas pour moi et mon genou fragile cette fois-ci, en plus la vue ne sera pas terrible avec le temps gris. Maledizione ! Mon appareil photo n'a plus de batterie, et j'ai laissé l'Ipad dans le coffre à l'hôtel...fff. Tant pis, on se promène le nez au vent dans les charmantes ruelles jusqu'à l'église Santa Croce, mon programme du jour. Mais si j'avais bien lu le guide, j'aurais vu que c'était fermé le 26 Décembre ! Il y a des jours comme ça, où rien ne fonctionne...donc, on continue la promenade " découverte" jusqu'aux quais de l'Arno, là, la vue est merveilleuse, avec un rayon de soleil en prime, grrr...


Enfin, un endroit ouvert : le Musée du Bargello, sculptures, bon, on y va. La cour, qui servait de prison, est impressionnante. 



Musée du Bargello, la cour




Les marbres de Michel-Ange aussi. Son "David" n'est pas ici, il est à l'Accademia, mais c'est un sujet qui a été apparemment très prisé, on fait un concours ?




Michel-Ange  David    marbre 1501/4
 (la  copie de la piazza della Signoria )

Donatello  David   marbre 1408

Verrochio  David    bronze 1466/9

Donatello  David   bronze 1440





En ce qui me concerne, j'ai un gros faible pour le bronze de Verrochio, tellement charmant.


Le musée regorge de merveilles de toutes sortes, je suis très vite totalement noyée dans toutes cette richesse, et puis complètement frustrée, je veux de la peinture !!
On attendra demain. Des remarquables terres cuites émaillées d'Andrea della Robbia, heu..ce n'est pas trop mon truc ( mais la maîtrise technique m'épate vraiment ) je retiens la délicieuse jeune fille au long cou mince :



Andrea della Robbia   Portrait d'une inconnue 1465/70



Nous repassons devant le Duomo, mais enfin, il est six heures du soir, il y a encore la queue  !!??

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!