Nombre total de pages vues

dimanche 18 mars 2012

Mais où est donc Artemisia ?

           Exposition "Artemisia, Pouvoir, gloire et passions d'une femme peintre "

 Musée Maillol



                                                  Judith et sa servante        Artemisia Gentileschi


Déjà, le titre m'énerve...A-t'on vu des expositions intitulées "Pablo", ou "Henri" ? Mais voilà, Artemisia Gentileschi est une femme, avec une passionnante vie de femme, (elle a été violée par un collègue ) et d' artiste, en plus, quel beau "produit" !! A la sortie on pourra vendre des crayons, gommes et carnets "Artemisia", et même des bougies parfumées (si,si) "Artemisia"...Je me souviens d'un très beau film, il y a longtemps, évidemment cela a ajouté à la légende d' "Artemisia". (c'était d'ailleurs le titre du film).

      Mais ce qui est le plus frustrant, dans cette expo, c'est qu'en dehors de deux trois tableaux, dont "Judith et sa servante", "Judith et Holopherne"(celui de l'affiche, et encore, la bouche me paraît bizarre)
tous les tableaux sont tellement nettoyés, restaurés, arrangés pour plaire au public contemporain qui ne veut pas voir des oeuvres trop sombres qu'on ne sait vraiment plus ce qui a été réellement peint par Artemisia Gentileschi, d'où une impression d'un style peu homogène, en dépit de la violence passionnée que heureusement, on perçoit encore.
        Et aussi des erreurs de perspective absolument grossières, on ne me fera pas croire que cette virtuose du drapé, copine de Simon Vouet (autre virtuose),  dessinait des balustres avec 2 points de fuite, comme on voit dans certaines des oeuvres.("le bain de Bethsabée") (bon, cela dit, peut-être que ça ne l'intéressait pas, les balustres, je la comprends...) Au diable les maudits "réintégrateurs illusionnistes"! (c'est comme ça que ça s'appelle, quand on repeint sur les oeuvres..pardon, qu'on "restaure")

       Un autre truc qui m'amuse, de la part des "savants", qui ont étudié les oeuvres : il y a plusieurs autoportraits, et aussi plusieurs personnages féminins où l'on nous dit que c'est elle qui s'est représentée
(Suzanne et les vieillards, Ste Cécile jouant du luth, etc) et l'on voit une jeune femme blonde...or, l'autoportrait le plus connu (qui d'ailleurs n'est pas présenté ici) d'Artemisia Gentileschi en "allégorie de la Peinture" représente plutôt ce que j'appellerais une "brunette"...Mystère !
        Le plus émouvant, dans toute l'exposition, c'est peut-être les lettres manuscrites, dans une petite vitrine...Devant je rêve à la vraie Artemisia, une soeur de l'époque Baroque, belle et talentueuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!