Nombre total de pages vues

mercredi 21 février 2018

Florence, angelico cantabile

Florence du 26 au 30/12/2017       Jeudi : Duomo 2, San Marco, Palazzo Medici-Riccardi, San Lorenzo









Fra Angelico   L'Annonciation  ca 1437        photo Solvej




Remis de nos émotions d'hier soir, et ragaillardis par un léger rayon de soleil, nous allons de bonne heure faire la queue au Baptistère afin de ( tout de même) (re) voir l'intérieur. Il n'y a pas encore trop de monde, je suis optimiste, la porte est ouverte ( et il y a écrit " billets de l'autre côté" sur celle qui est fermée ce matin, ah bon, ça change selon les jours ?) j'ai le temps d'admirer les merveilleux bronzes de Ghiberti.


Lorenzo Ghiberti  Moïse reçoit les tables de la Loi photo Solvej

Lorenzo Ghiberti  Joseph vendu par ses frères    photo Solvej














Enfer et damnation !  ( pour la "porte du Paradis"...) " L'autre côté", c'était derrière moi, bon, j'y vais, et là, une machine infernale refuse de me donner quoi que ce soit, et il y a une queue énorme au guichet. Sur la place, il est 9h, et 200 personnes attendent déjà pour entrer dans la cathédrale, qui ouvre à 10h...On abandonne définitivement, direction le cloître de San Marco.


Là, tout de suite, c'est le bonheur. Monter l'escalier vers l' exquise Annonciation du Beato, ( en haut ) on a beau la connaître depuis longtemps, mais je retrouve l'émotion première qui m'avait saisie il y a, hum, au moins vingt ans, devant cette peinture si fraîche, non pas naïve, émerveillée,véritablement sincère. Fra Angelico me semble être le Bach de la peinture, ça coule de source, il n'y a aucun trucage, aucun étalage de virtuosité inutile,  il croise le regard de Dieu, comme disait Michel Berger ( plus que Cézanne, d'ailleurs! ) Bien sûr, il y a de la restauration, sans doute, il n'était pas tout seul, mais toutes ces petites cellules, plus jolies les unes que les autres, c'est profondément émouvant .



Cellule 1   Noli me tangere photo Solvej

Cellule 2   Lamentation sur le corps du Christ photo Solvej



Cellule 39 Adoration des Mages      photo Solvej


Cellule 37 Crucifixion avec St Jean, la Vierge,
St Dominique et St Thomas
     photo Solvej

Vue sur le cloître      photo Solvej























Si je m'écoutais, je les mettrais toutes...Cet endroit est un véritable paradis. Allez, la dernière, ma préférée :



Cellule 7 Christ bafoué, la Vierge et St Dominique 
 photo Solvej


Le raffinement des couleurs, de la composition, la finesse du dessin ...un régal. Et les expressions si vivantes des personnages, à une époque où, tout de même, on était habitué à une certaine raideur.

 Il y a aussi une magnifique bibliothèque, dans l'ancien réfectoire, où l'on peut admirer des livres superbement illustrés et tout un tas d'explications techniques passionnantes


Matériel pour fresques...    photo Solvej

C'est sur un nuage que nous quittons ce lieu bénit, direction la Galleria de l' Accademia, où la star Michel-Ange et son David ( le vrai) ...aaaaaargh !! Décidément, ce n'est pas notre jour : on nous annonce ..2h de queue !  Adieu David, Perugino, Sandro, Filippino !

Est-ce qu'on va tout de même pouvoir voir la chapelle des Mages ? Oui, le palazzo Medici-Riccardi semble plus accessible. Après l'enchantement de Fra Angelico, Benozzo Gozzoli me semble nettement " en-dessous", mais le parti-pris décoratif et tous les petits détails rigolos ne manquent pas de charme.


Benozzo Gozzoli   photo Solvej

Benozzo Gozzoli    photo Solvej


Disons que ce n'est pas du tout le même but, ici cette somptueuse bande dessinée géante est faite pour exalter la grandeur du commanditaire et des Médicis. Cela dit, c'est pareil pour Angelico, sauf que lui n'a pas été payé par le céleste commanditaire !! Enfin, c'est tout de même très beau, et le palais regorge de beautés ( il y a même quelques "modernités" pas toutes horribles) . J'ai un petit faible pour le petit chien qui boit " à la régalade " :


 mais aïe, j'ai oublié de noter le nom de l'auteur ??   photo Solvej



Filippo Lippi  Madonna del Palazzo Medici-Riccardi  1469          photo Solvej
 


et pour cette ravissante Madone, on comprend que le cher Fra Filippo Lippi ait succombé à son charme ( heureusement, comme ça on a eu Filippino )

Dans l'austère mais superbe basilique San Lorenzo de Brunelleschi, un autre Lippi très renommé :

Filippo Lippi   Annonciation Martelli 1440     

me charme moins...peut-être à cause de ces architectures remarquablement dessinées, qui me rappellent les cauchemars des cours de perspective aux Métiers d'Art !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Donnez-moi votre avis sur mon travail, et surtout, n'hésitez-pas à me contredire...si vous trouvez que j'exagère...!!